3ème Réunion de la Commission Nationale « Power-to-X »

by Mouhcine BENMEZIANE

En cette période de crise pandémique mondiale du COVID19, le secteur énergétique national continue d’œuvrer pour préparer, perfectionner et mettre en application la stratégie énergétique du Royaume, sous l’impulsion et la vision de Sa Majesté pour ce secteur.

En effet, aujourd’hui, et sous la présidence de M. Le Ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement M. Aziz RABBAH, s’est tenue la troisième réunion de la Commission Nationale du Power-to-X* (PtX) qui a vu la participation d’une quarantaine de responsables, représentant le Ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, le Ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie Verte et Numérique, le Ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, ainsi que l’ONEE, MASEN, l’IRESEN, l’OHNYM et l’OCP. Le secteur privé est également membre de cette Commission et il a été représenté par M. le Président de la Commission Économie Verte de la CGEM et M. le Secrétaire Général de la Fédération de l’Energie.

M. le Ministre a rappelé que l’étude préliminaire a conclu que le Maroc peut s’approprier une part importante de la demande mondiale en PtX, eu égard à l’importance de l’infrastructure logistique et du tissu industriel déjà développé et qui qualifie notre pays à devenir un acteur clé et un exportateur de produits des technologies PtX principalement vers l’Europe, en raison notamment de son positionnement géographique, de ses interconnexions énergétiques et de son potentiel important en énergies renouvelables.

Cette réunion a été consacrée essentiellement à la présentation des premiers résultats de l’étude pour l’élaboration de la feuille de route nationale pour les technologies PtX lancée par le MEME et IRESEN avec le soutien de la GIZ-PAREMA et réalisée par le bureau d’études Frontier Economics, qui a présenté les applications pratiques de cette technologie au niveau de notre pays, notamment la production de l’hydrogène, le stockage de l’énergie, la mobilité électrique et la production de molécules vertes notamment l’ammoniac et les carburants synthétiques.

Le projet de feuille de route est élaboré sur la base d’une analyse fine du potentiel de développement du PtX dans différents secteurs, notamment l’industrie, le transport, le résidentiel, le stockage de l’énergie et les fertilisants phosphatés. Les résultats intermédiaires confirment l’opportunité que représente cette filière pour le Royaume, à travers son impact socio-économique et environnemental positif.

A court terme, le projet de feuille de route propose des actions visant essentiellement à réduire les coûts tout au long de la chaine de valeur, à mettre en place un cluster industriel marocain et un plan directeur d’infrastructure. Elles visent également à assurer le transfert de technologie, le renforcement des capacités et du contenu local, ainsi que la création des conditions idoines pour l’exportation des produits PtX.
A moyen terme, les actions porteront essentiellement sur le développement d’un plan de stockage pour le secteur de l’électricité et la mise en place d’un cadre réglementaire approprié pour l’utilisation du PtX dans les transports. A long terme, ces actions viseront le développement d’un cadre réglementaire et commercial pour étendre les technologies PtX à la production de la chaleur.

Enfin, à travers cette réunion, le secteur de l’énergie national fait preuve de résilience en cette période de crise, afin de consolider le positionnement de notre pays sur la voie d’une économie compétitive, inclusive et durable. L’implication de tous les membres de cette commission est un gage de réussite de cette démarche participative et ambitieuse visant à positionner notre pays sur l’échiquier de l’industrie des PtX, filière vertueuse et porteuse de développement et de création de valeur pour l’économie nationale.

M. le Ministre a demandé aux membres de la commission d’accélérer la finalisation de la feuille de route, avant de consulter les avis de l’ensemble des parties prenantes, et a recommandé ainsi de procéder à la mise en place de deux groupes de travail :

– Le premier groupe sera chargé de décliner la feuille de route en portefeuille projets concrets, pilotes et de déploiement des technologies PtX ;
– Le deuxième groupe aura pour mission d’élaborer une approche appropriée pour développer les exportations de molécules vertes, afin de saisir les opportunités offertes à notre pays, et qui s’illustrent déjà par l’intérêt exprimé par nos partenaires européens.


About the Author


Mouhcine BENMEZIANE


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.